Rue de Metz : la piétonnisation de Toulouse se poursuit

Le projet de la rue de Metz à Toulouse à l'horizon  2025, Kansei TV
Les pavés remplaceront le bitume dans la rue de Metz telle qu’elle pourrait être en 2025. © BAU. 

Avec le projet de réaménagement de la rue de Metz, la piétonnisation du centre-ville de Toulouse se poursuit. Pour Toulouse Métropole, il s’agit d’une nouvelle étape de la rénovation du centre-ville confiée il y a plus de dix ans à l’architecte et urbaniste Joan Busquets. Après la rue Alsace Lorraine, les rues Bayard, Pargaminières, des Lois, les allées Jean Jaurès puis les abords de Saint-Sernin et de Victor-Hugo, la rue de Metz, principal axe est-ouest de la Ville rose, va elle aussi connaître sa métamorphose. 

Limiter la circulation de transit

Le principal enjeu de ce nouveau chantier urbain est la limitation du trafic de transit c’est-à-dire le passage des véhicules qui utilisent la rue de Metz uniquement pour traverser Toulouse. Seuls les riverains, les commerçants et les livreurs pourront continuer à emprunter cette artère. Comme dans d’autres rues piétonnes de l’hypercentre, des bornes d’accès seront installées. Ce qui revient à réduire fortement la place de la voiture (et totalement des bus) et à piétonniser largement. Une piste cyclable à double sens sera également créée et les trottoirs élargis. 

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, entend ainsi « faire plus de place aux piétons, aux vélos, mais aussi à la végétation en ville et mettre en valeur le patrimoine architectural et culturel ». Le projet de rénovation de la rue de Metz prévoit entre autres de redessiner le parvis du musée des Augustins et son pavillon d’accueil. Une mission attribuée à l’architecte portugais Francisco Aires Mateus. 

L’esquisse du parvis du musée des Augustins dessinée par l’architecte Francisco Aires Mateus, Kansei TV
L’esquisse du parvis du musée des Augustins dessinée par l’architecte Francisco Aires Mateus.

Une consultation citoyenne lancée

La concertation sur le réaménagement de la rue de Metz, entre le Monument aux Morts et la place Esquirol, est d’ores et déjà lancée. Chacun peut y participer jusqu’au 4 juin sur la plateforme collaborative de la mairie, jeparticipe.toulouse.fr. Les contributions seront analysées pour septembre et restituées à l’automne 2021. Les travaux commenceront en 2022 pour s’achever en 2025. Un budget de 11 M€ est programmé par Toulouse Métropole. 

La Fondation Bemberg en travaux pendant un an

Fondation Bemberg, Kansei TV
La Fondation Bemberg sera fermée au public à partir du 1er novembre pour approximativement un an de travaux de modernisation. © J.-J. Ader/Fondation Bemberg.

Vingt-cinq ans après son inauguration, la Fondation Bemberg fait peau neuve. Installée dans l’Hôtel d’Assézat, l’un des plus prestigieux hôtels de style Renaissance de Toulouse, la Fondation sera en effet fermée au public à partir du 1er novembre prochain pour un an de travaux de rénovation. Un chantier ambitieux qui a une triple vocation. Outre une mise aux normes technique permettant de revoir la climatisation, le chauffage, la sécurité ou encore l’accès aux personnes handicapées, l’accueil du musée va être simplifié. Il sera à la fois plus esthétique et plus fonctionnel. Autre enjeu : rajeunir dans un souci d’harmonisation la scénographie, les tissus, les couleurs, les encadrements, les cartels… Et aussi repenser les systèmes d’éclairage. 

Un chantier de rénovation confié à Philippe Pumain

Autant de transformations qui devraient métamorphoser le parcours muséographique de la Fondation. La décision de rouvrir certaines fenêtres de l’hôtel d’Assézat, obstruées en 1994, a par ailleurs été prise. Ces ouvertures permettront de faire entrer la lumière et offriront aux visiteurs une vue sur l’extérieur. À l’exemple de la galerie des portraits dont les fenêtres vont rouvrir rue de Metz. Pour Philippe Cros, directeur de la Fondation Bemberg, il s’agit de « redonner sa légitimité à l’hôtel d’Assézat ». 

Philippe Pumain, en charge du projet. © Philippe Pumain Architecte.

Une mission délicate confiée à l’architecte parisien Philippe Pumain. Un architecte polyvalent, parfaitement aguerri à la scénographie et à la muséographie, et particulièrement sensible au patrimoine et à la beauté des monuments. Intervenant en particulier dans le domaine des bâtiments publics culturels, on lui doit entre autres la récente réhabilitation du Théâtre du Châtelet à Paris. 

Une centaine d’œuvres prêtées à la Fondation de l’Hermitage de Lausanne

Si la plupart des œuvres de la Fondation Bemberg sera stockée pendant la durée des travaux de rénovation, une centaine de tableaux – les chefs-d’œuvre des collections modernes et anciennes – seront prêtés à la Fondation de l’Hermitage de Lausanne le temps d’une exposition temporaire du 22 janvier au 30 mai 2021. L’événement est inédit. C’est en effet la première exposition massive des collections de la Fondation Bemberg organisée en dehors des frontières. 

Réouverture du musée Ingres Bourdelle de Montauban

Fermé pour travaux depuis janvier 2017, le musée de Montauban rebaptisé Ingres Bourdelle rouvre ses portes le 14 décembre prochain dans l’ancien palais épiscopal du XVIIe siècle totalement rénové. La ville de Montauban rend ainsi hommage aux deux immenses artistes qu’elle a vu naître : le peintre Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780 – 1867) et le sculpteur Émile-Antoine Bourdelle (1861 – 1929). Agrandi, modernisé et digitalisé, le musée présentera de façon permanente près d’un millier d’œuvres dans une scénographie et un parcours totalement repensés.

Seul musée Ingres au monde, les peintures du maître trouvent grâce dans la nouvelle muséographie du premier étage. Une collection unique de plus de quarante toiles, la plus importante après celle du musée du Louvre. Ses dessins sont pour leur part présentés par roulement dans des meubles à tiroirs dont les tons de bois de chêne composent un chaleureux cabinet d’arts graphiques permettant de passionnants rapprochements avec des objets provenant des collections d’antiques d’Ingres.

Les œuvres d’Émile-Antoine Bourdelle sont quant à elles hébergées sous les imposantes voûtes du premier sous-sol qui lui est entièrement consacré. Élève de Rodin, le sculpteur y est représenté dans toutes ses périodes par des marbres, des bronzes et des plâtres, mais aussi par des maquettes et par un ensemble d’œuvres graphiques.

Des expositions temporaires animeront par ailleurs régulièrement les nouvelles salles du rez-de-chaussée qui débouchent sur un salon de thé et la librairie/boutique du musée Ingres Bourdelle.

Une rénovation confiée à Bach Nguyen Architecture

Musée Ingres Bourdelle, Kansei  Musée Ingres Bourdelle, Kansei

Confiée à l’agence parisienne Bach Nguyen Architecture, la rénovation du musée Ingres Bourdelle a nécessité trois ans de travaux. Le musée se déploie aujourd’hui sur 2 700 m2 avec de nouveaux espaces et de nouveaux services pour offrir de meilleures conditions de présentation des collections et d’accueil du public.

« Il s’agit du projet d’un musée en mutation. Il impose une réhabilitation contemporaine ancrée dans l’esprit de l’édifice classé aux Monuments Historiques. Le parti architectural, en s’appuyant sur la distribution d’origine, fluidifie le fonctionnement général et les parcours. »

 

Florence VIguier, musée Ingres Bourdelle, kansei

Florence VIguier-Dutheil, Conservateur en chef du Patrimoine et directrice du musée Ingres Bourdelle.

Retrouvez sur Kansei TV la visite du musée avant le démarrage des travaux et les coulisses de ce chantier effectué dans les règles de l’art (à découvrir ici). Et, dès janvier 2020, une visite nocturne exceptionnelle du nouveau musée montalbanais guidée par Florence Viguier-Dutheil, Conservateur en chef du Patrimoine et directrice du musée Ingres Bourdelle.

 

Informations pratiques

Musée Ingres Bourdelle

19, rue de I’Hôtel-de-ville

82000 Montauban

(+33) 5 63 22 12 91

museeingres@ville-montauban.fr

 

Ouverture tous les jours sauf le lundi

Du 1er novembre au 31 mars : 10 h/12 h et 14 h/17 h

Du 1er au 30 avril : 10 h/12 h et 14 h/18 h

Du 1er mai au 30 septembre : 10 h/19 h. Nocturne le jeudi jusqu’à 21 h

Du 1er au 31 octobre : 10 h/12 h et 14 h/18 h

 

Ouverture exceptionnelle du 17/12/2019 au 05/01 2020 de 10 h à 18 h

Fermeture exceptionnelle le 25/12, le 01/01, le 01/05 et le 01/11

 

À partir du mois de décembre 2019, réservations en ligne possibles sur le site du musée.

Journées Européennes du Patrimoine 21-22 septembre 2019

Créées en 1984 par le ministère de la Culture, les Journées Européennes du Patrimoine ont lieu en France le 3e week-end de septembre. Pour cette 36e édition, elles mettront à l’honneur une facette du patrimoine, celle de l’art et du divertissement.

L’occasion de découvrir ou de redécouvrir salles et lieux de spectacles, mais également, des divertissements festifs (fêtes foraines, carnavals, défilés…), des jeux traditionnels ou encore des lieux accueillant des pratiques sportives. Un véritable patrimoine culturel sauvegardé et transmis.

Les visiteurs pourront également profiter gratuitement des visites guidées, des ateliers, des conférences proposés traditionnellement dans les musées et les monuments historiques. Pus de 17000 monuments ouvrent ainsi leurs portes au public à l’occasion de ce week-end dédié à la reconnaissance et à la mise en valeur de notre patrimoine.

journeesdupatrimoine.fr

Les Deux Plateaux, ministère de la Culture et de la Comédie-Française © Daniel Buren

Crédits image : 10 Cadres carrés pour un patio, travail in situ permanent, Hôpital Purpan, Toulouse, © Daniel Buren. Capture d’écran extraite du film » Design et santé : une bulle de silence au CHU de Purpan »Kansei TV, 2018.

 

Le Louvre s’invite au musée Ingres Bourdelle

Depuis plusieurs années déjà, le musée Ingres de Montauban, ville natale du peintre, et le musée du Louvre effectuent régulièrement des prêts croisés de leur collection. Un partenariat officialisé le 27 juin dernier par la signature d’une convention entre les deux institutions muséales qui permettra un nouveau prêt exceptionnel du Louvre à l’occasion de la réouverture du musée montalbanais  rebaptisé «  le musée Ingres Bourdelle ».

Les œuvres prêtées accompagneront les futures expositions dont celle consacrée à l’été 2020 au duc d’Orléans.

La convention prévoit par ailleurs l’organisation de conférences et de colloques, et l’élaboration de projets communs de médiation culturelle.

©Ville de Montauban.

Fermé pour travaux depuis janvier 2017, le musée Ingres Bourdelle rouvrira ses portes le 12 décembre prochain dans l’ancien palais épiscopal du XVIIsiècle, après un chantier d’un coût global de quelque seize millions d’euros.

Confiée à l’agence parisienne Bach Nguyen Architecture, cette rénovation permettra d’offrir de meilleures conditions de présentation des collections et d’accueil du public.

Architecte s/s traitant :  : LTA Laborderie Taulier Architectes,en charge du suivi du chantier.

Retrouvez ici la vidéo de présentation de la rénovation du musée réalisée lors de la fermeture avec la conservatrice et directrice, Florence VIguier  : Métamorphose du Musée Ingres à Montauban

Retrouvez ici les coulisses du chantier du musée Ingres, en compagnie de madame le maire Brigitte Barèges.

 

 

©Ville de Montauban.

@ville de Montauban

 

@ville de Montauban

La Compagnie Française s’agrandit !

Nouveau chantier dans le quartier avec l’agrandissement de la Compagnie Française, le resto Italien le plus en vogue de Toulouse !

Situé au bout de la rue d’Alsace-Lorraine, La Compagnie Française souhaite proposer une  nouvelle ambiance façon «  Jardins d’hiver  ». Ce nouvel espace de 50 m² pourra accueillir jusqu’à 42 couverts et être privatisé pour certaines occasions.

Succès garanti pour l’établissement qui devrait profiter de l’installation de Primark en 2018 et de la rénovation de la rue Bayard !

Ouverture prévue ce mois-ci !

nouvelle-salle-compagnie-française-toulouse

Credit photo: All for You

Mécénat pour la restauration du patrimoine de Toulouse

L’agence BETC déménage aux Magasins Généraux

Les magasins Généraux ne vous disent rien ? Pourtant ces anciens entrepôts à grains situés à Pantin en banlieue parisienne se sont récemment refait une beauté, et accueillent désormais le siège du géant de la pub: BETC, filiale du groupe Havas.

Bâtis en 1929 ces entrepôts monumentaux étaient destinés à stocker  des grains et des farines, puis par la suite toutes sortes de produits qui approvisionnaient Paris : voitures, papier, plâtre, bois, tissu, carburant… Mais suite à la crise économique de 1974, l’activité de ces entrepôts décline et les locaux deviennent complètement désaffectés jusqu’à ce jour de 2004 où ils sont rachetés par Nexity à la ville de Paris. Différents projets sont alors envisagés mais aucun d’entre eux n’aboutit jusqu’à ce que l’agence de pub BETC décide d’y installer son siège.

Il aura fallu 2 ans de réhabilitation, 43 millions d’euros et  beaucoup  d’imagination pour arriver au résultat actuel, à savoir: un paquebot de béton dominant le canal de l’Ourq qui respecte l’âme industrielle d’origine, tout en intégrant lumière et espace verts.

Réalisé par : La Collab