Toulouse : feu vert pour le campus de l’IoT Valley

3
Actualité / Architecture / Entreprises /

Un premier bâtiment pour le futur campus de l’IoT Valley de Labège. © Jean-Paul Viguier et Associés.

IoT Valley, le projet initié par la start-up Sigfox de créer aux portes de Toulouse un campus mondial dédié à l’internet des objets (Internet of Things), se concrétise. Avec l’obtention de son permis de construire, le chantier de la phase 1 du futur campus de l’IoT Valley implanté à Labège va pouvoir démarrer en janvier 2020. D’ici deux ans, un premier bâtiment de 20 000 m2 sortira de terre et accueillera le nouveau siège social de Sigfox, cent start-up et autres entreprises, et des formations dédiées aux objets connectés. Soit quelque 1 200 personnes.

Pour Ludovic Le Moan, fondateur de l’IoT Valley et président de Sigfox, il est important de « voir les choses en grand pour agréger autour de nous toujours plus de partenaires et d’entreprises, et construire ensemble un écosystème de référence international dans l’internet des objets à usage professionnel ». Un vaste programme immobilier confié à l’agence d’architecture parisienne Jean-Paul Viguier et Associés.

Un projet d’envergure

Le projet se veut à l’image de la multiplicité des activités qui l’habitent : mouvant, adaptable et évolutif, accompagnant la vie des start-up qui s’y développent. Ce premier ensemble de six étages concentrera des espaces de bureaux et de coworking, une agora modulable, des espaces de réunions et d’échanges, et des lieux de formation.

Partiellement ouvert au public, le rez-de-chaussée propose des espaces transparents en dialogue avec le paysage environnant. Dans les étages, les espaces de travail présentent un caractère plus fractionnable et confidentiel. Depuis l’extérieur, le bâtiment reflète une volonté de modularité par des façades diversifiées, un échelonnement entre les niveaux qui crée d’immenses terrasses et des voies de circulation extérieures. L’architecture du paysage est autant présente à l’intérieur – avec de grands espaces collectifs à ciel ouvert sur tous les niveaux – qu’à l’extérieur, tout autour. On y trouve des espaces informels de travail et de rencontres. Au cœur du bâtiment, deux patios donnent accès aux étages. Le jeu intérieur/extérieur créé rend ces patios intrinsèquement liés à la construction architecturale.

« Ce programme immobilier est un beau projet, mais ce n’est que le début. Il constitue la première phase d’un vaste campus, le premier étage de la fusée », assure Ludovic Le Moan. Un deuxième bâtiment accueillant un hôtel, des restaurants et des commerces devrait en effet à terme venir compléter ce campus dédié aux objets connectés unique en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisé par : La Collab