Toulouse : Accueil de 90 000 Nouveaux Habitants d’Ici 2035 – Où Seront Construits les Logements ?

12
Récents /

Comment concilier l’arrivée de nouveaux habitants tout en préservant les espaces naturels ? Tel est l’enjeu du nouveau document d’urbanisme élaboré par la Métropole de Toulouse.

 

Un Nouveau PLUI-H en Cours d’Élaboration

La Métropole de Toulouse prévoit l’arrivée de 90 000 nouveaux habitants d’ici 2035. Pour préparer cette croissance, un nouveau Plan Local d’Urbanisme Intercommunal tenant lieu de Programme Local de l’Habitat (PLUI-H) est en cours d’élaboration. Ce document crucial fixe les grandes orientations en matière d’aménagement et d’habitat.

 

 

Objectifs du Nouveau PLUI-H

Le nouveau PLUI-H vise à répondre aux besoins en logements et en emplois tout en protégeant les espaces naturels. Les grandes orientations ont été fixées et adoptées par le Conseil de Métropole le 20 juin 2024. Ce document sera soumis à l’avis des services de l’État et autres autorités avant d’être définitivement approuvé.

Répartition des Logements

Pour la période 2025-2035, la Métropole prévoit de construire 7 400 logements par an :

  • 72% à Toulouse, Colomiers, et Blagnac.
  • 6% à Balma et Tournefeuille.
  • 14% dans 13 communes relais comme Cugnaux et Saint-Orens.
  • 8% dans 19 autres communes, dont Castelginest et Launaguet.
  •  

Préservation des Espaces Naturels

Pour concilier urbanisation et protection des espaces naturels, le PLUI-H prévoit de réduire de 50% la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers par rapport à la période 2013-2023. Environ 468 hectares seront urbanisés entre 2025 et 2035, contre 963 hectares auparavant.

Qualité de Vie et Densification Urbaine

Le PLUI-H met également l’accent sur la qualité de vie. La densification urbaine est une opportunité pour améliorer les espaces publics et revaloriser les logements existants. Des projets d’aménagement, comme ceux autour de la troisième ligne de métro, contribueront à cette vision.

Protection des Espaces Agricoles

Environ 11 900 hectares seront sanctuarisés pour maintenir une agriculture durable. De plus, 9 500 hectares seront classés en zones naturelles, où les constructions sont interdites, et 4 200 hectares d’espaces boisés et 800 hectares d’espaces verts seront protégés.

Conclusion

Le nouveau PLUI-H de Toulouse est un document clé pour l’avenir de la Métropole. Il vise à concilier croissance démographique et préservation de l’environnement, en offrant des solutions durables et innovantes pour l’urbanisation de la région.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisé par : La Collab