Rachat aéroport de Toulouse

0
Entreprises /
Pour les opposants à la privatisation de la société de gestion de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, la perspective d’un rachat d’un tiers des parts de Symbiose (le futur nouvel actionnaire) n’est rien de moins qu’une supercherie. D’abord opposé à l’ouverture du capital, Alain Di Crescenzo y voit quant à lui « une carte à jouer ».

Depuis qu’on sait que Symbiose a été choisi par l’État pour racheter 49,9 % du capital de la société de gestion de l’aéroport de Toulouse, il se dit que le consortium sino-canadien rétrocèderait un…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Réalisé par : La Collab