Pierre-Louis Faloci, lauréat du concours pour l’extension de l’ENSA Toulouse

1
Actualité / Architecture / Récents /

Lancé en 2019, le concours d’architecture pour la réhabilitation et l’extension de l’ENSA Toulouse a été remporté par l’agence parisienne de Pierre-Louis Faloci. Un architecte au parcours talentueux et reconnu, récompensé en 1996 par l’Équerre d’argent pour le musée des civilisations celtiques du Mont-Beuvray et, plus récemment en 2018, par le Grand prix national de l’architecture. 

Pierre-Louis Faloci.

Par le choix du projet de l’équipe de Pierre-Louis Faloci qui renforce l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse dans son inscription dans le quartier du Mirail, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, et Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, confirment la capacité de l’architecture à répondre à des enjeux urbains forts en proposant d’instaurer des espaces à usages partagés et de remodeler le paysage au profit de chacun. 

Une architecture contemporaine remarquable

L’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse a été construite en 1971 par Georges Candilis, architecte de l’opération urbaine emblématique de Toulouse-Le Mirail et de l’implantation, en son sein, d’une université et d’une école d’architecture. L’architecture originelle de l’ENSA répond à l’idée des concepteurs de créer « un contenant libre, constamment transformable ». Pensée comme un système organique, proliférant, l’école se traduit par une combinatoire de modules pleins et vides (les patios), à partir d’une trame constructive en béton sur une maille carrée et un jeu de diagonales. L’école, tout comme le Mirail, font partie de l’histoire de l’architecture et de l’urbanisme du XXe siècle. À ce titre, l’ENSA de Toulouse a reçu en 2019 le label Architecture contemporaine remarquable du ministère de la Culture. 

La troisième extension de l’ENSA Toulouse

Initialement conçue pour trois cents étudiants, l’ENSA Toulouse en accueille aujourd’hui plus de sept cent cinquante. Ayant déjà fait l’objet de deux extensions, en 1974 et en 1988/1993, pour s’adapter à la croissance des effectifs et aux évolutions pédagogiques et scientifiques, le bâtiment est aujourd’hui arrivé à saturation. 

Le projet proposé par l’équipe de Pierre-Louis Faloci permettra de répondre aux besoins de développement de l’école et de ses activités de recherche. Il prévoit la réhabilitation des bâtiments existants ainsi que la création de près de 2 500 m2 supplémentaires. Ce projet rejoint par ailleurs l’objectif fixé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée de concevoir des bâtiments en étroite relation avec leur environnement et de très haute qualité architecturale et environnementale. 

Cette intervention constitue également un maillon du renouveau urbain du quartier en venant créer un large parvis et une traversée piétonne connectant le quartier haut des Pradettes avec le parc du château et l’université Toulouse – Jean Jaurès en contrebas. Réalisé sous la maîtrise d’ouvrage de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, le chantier se déroulera en site occupé. Sa livraison est prévue début 2024 et son coût estimé à 26 M€. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisé par : La Collab