Patrimoine mondial de l’Unesco : huit sites à (re)découvrir en Occitanie

0
Patrimoine /

Le 16 novembre 1972, la conférence générale de l’Unesco a adopté la convention de protection du patrimoine mondial culturel et naturel. Cette convention a depuis été ratifiée par 190 pays qui se sont engagés à protéger les valeurs pour lesquelles leurs biens ont été inscrits sur la liste. Ils présentent à l’Unesco des rapports d’évaluation périodique sur l’état de conservation de ces biens. À ce jour, 1 031 biens sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco sur l’ensemble de la planète. 41 sont situés en France. Et parmi eux, 8 sont situés, en tout ou partie, en région Occitanie. 

Le Pont du Gard

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1985, le Pont du Gard est le plus important vestige de l’aqueduc romain de cinquante-deux kilomètres qui transportait l’eau aux Nîmois de l’époque, depuis la source d’Eure, près d’Uzès. Cette construction du Ier siècle est remarquable tant par sa taille que par son architecture inhabituelle. Le pont du Gard est le plus haut aqueduc romain à trois niveaux du monde. Il est le premier monument antique visité en France et attire chaque année quelque 1,5 million de curieux, dont 40 % d’étrangers. 

Le Canal du Midi 

Deuxième site classé de la région Occitanie, le Canal du Midi et ses 360 kilomètres navigables sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996. Assurant la liaison entre la Méditerranée et l’Atlantique depuis la fin du XVIIe siècle, le Canal du Midi est l’une des réalisations de génie civil qui ouvrit la voie à la révolution industrielle. Le souci de l’esthétique architecturale et des paysages créés qui anima son concepteur, Pierre-Paul Riquet, en fit non seulement une prouesse technique mais aussi une œuvre d’art. 

Le massif de Pyrénées – Mont Perdu 

Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1997 et étendu en 1999 au titre des sites mixtes, le massif de Pyrénées – Mont Perdu s’étend sur deux régions transfrontalières d’Espagne et de France. Le site présente une série de formations géologiques classiques telles que des canyons profondément creusés et des cirques spectaculaires dont le célèbre cirque de Gavarnie, au sud de Lourdes. Les pâturages et les prairies de Pyrénées – Mont Perdu, avec leurs villages et les chemins qui les relient, sont un témoignage remarquable d’un système de transhumance aujourd’hui très rare en Europe.

La ville fortifiée historique de Carcassonne

Trois kilomètres de remparts, plus de cinquante tours, un château, véritable forteresse dans la forteresse, une basilique et un village toujours habité… La Cité médiévale de Carcassonne est un ensemble fortifié unique en Europe inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997 au titre des monuments et ensembles. 

L’abbaye de Saint-Gilles 

L’abbaye de Saint-Gilles, dans le Gard, est classée depuis 1998 au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, au titre d’étape sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Avec sa façade sculptée, sa crypte monumentale et son escalier hélicoïdal, cette église du XIIe siècle était au Moyen-Âge l’un des principaux lieux de pèlerinage chrétiens. 

Les fortifications de Vauban

Les fortifications de Vauban sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008 au titre des monuments en série. L’œuvre de Vauban comprend douze groupes de bâtiments fortifiés et de constructions le long des frontières nord, est et ouest de la France. Ils constituent les meilleurs exemples du travail de Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707), architecte militaire de Louis XIV. Ces sites sont inscrits en tant que témoins de l’apogée de la fortification bastionnée classique, typique de l’architecture militaire occidentale. Vauban a joué un rôle majeur dans l’histoire des fortifications en influençant l’architecture militaire en Europe, mais aussi sur les autres continents jusqu’au milieu du XIXe siècle. Sont protégées en région Occitanie les composantes de la place forte de Mont-Dauphin et l’enceinte et la citadelle de Mont-Louis.

La cité épiscopale d’Albi

La cité épiscopale d’Albi et ses quatre quartiers médiévaux, la cathédrale Sainte-Cécile et le Palais de la Berbie, sont inscrits au titre des villes du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2010. 

Les Causses et les Cévennes

Les Causses et les Cévennes sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2011 au titre de paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen. Un vaste territoire de plus de 3 000 km2 comprenant le Parc national des Cévennes, le Parc régional des grands Causses qui abrite notamment les cités templières et hospitalières du Larzac, les gorges du Tarn et de la Jonte, les gorges de l’Hérault, le cirque de Navacelles et le village médiéval de Saint-Guilhem-le-Désert, étape majeure sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Commentaires

  1. florence dit :

    belles destinations pour les vacances d’été. merci à toute l’équipe pour ce travail intéressant et nécessaire. Florence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisé par : La Collab