Nouvelle Cité administrative de Toulouse : le projet avance

1
Actualité / Architecture /
nouvelle cite administrative toulouse Kansei tv
Implantée sur le site de l’ancien Centre Essais Aéronautiques de Toulouse qui laisse place progressivement au nouvel écoquartier Guillaumet, la livraison de la nouvelle Cité administrative de Toulouse est prévue à l’été 2024. © Architecture Studio/Letellier Architectes/perspectiviste : Lootarchy. 

Le permis de construire de la nouvelle Cité administrative de Toulouse qui prendra place dans l’écoquartier Guillaumet devrait être déposé en juin 2022. Une date-clé pour ce projet attendu dont le début des travaux est espéré en janvier 2023. Dix-huit mois de chantier seront nécessaires pour une livraison prévue à l’été 2024. La nouvelle Cité administrative de Toulouse sera alors capable d’accueillir sur 30 000 m2 de surface plancher quelque 1 600 agents.

nouvelle cite administrative toulouse Kansei tv
Labellisé patrimoine du XXe siècle, le bâtiment Art Déco Lemaresquier sera conservé et restauré pour l’accueil, unique pour tous les services, des usagers. © Architecture Studio/Letellier Architectes/perspectiviste : Lootarchy. 

Le nouvel ensemble sera implanté sur le site de l’ancien Centre d’essais aéronautiques de Toulouse (CEAT), au pied de la colline de Jolimont. Pour partie, dans le bâtiment Art Déco construit au début des années 30 par l’architecte Charles Lemaresquier dont la restauration est confiée à l’agence d’Axel Letellier. Pour une autre partie, dans des constructions neuves signées par Marc Lehmann (Architecture Studio). Deux plots (R + 4) compacts et sobres de 15 000 m2 supplémentaires qui viendront répondre à l’existant. Au cœur de la nouvelle cité, une ancienne cour de 2 500 m2 sera par ailleurs transformée en jardin par la paysagiste Stéphanie Bordone.

Un chantier écoresponsable

De nombreux facteurs ont été pris en compte pour rendre le chantier écoresponsable. Protection des arbres et de la faune, installation de 700 m² de panneaux photovoltaïques, tri des déchets sur site pour le bois, l’acier et les gravats, chaufferie biomasse… La future cité administrative sera également constituée de plus de 62 % de béton bas carbone. Le chantier est par ailleurs labellisé Attitude Environnement Vinci qui garantit un chantier moins gourmand en énergie, mené dans le respect de l’environnement. Environ 35 entreprises, dont a minima 40 % de PME locales, interviendront sur le chantier. 

Ce projet pharaonique (90 millions d’euros) s’inscrit dans le programme national de modernisation des cités administratives, adopté dans le cadre de la loi de finances 2018, qui concerne trente-neuf chantiers en France. À Toulouse, il libérera les deux hectares de foncier en plein centre-ville de l’actuelle Cité administrative dont l’avenir n’est pas encore connu. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Réalisé par : La Collab