La Maison Ronde de Mirepoix en sursis

8
Actualité / Architecture /
La Maison Ronde de Mirepoix en 2014. © Kevin Dolmaire.

Sauver la Maison Binotto. C’est l’objectif que s’est fixé l’Association de sauvegarde et de valorisation de la Maison Ronde de Mirepoix. Créée en décembre 2017, à l’initiative de l’architecte du patrimoine Barthélémy Dumons, la priorité était alors d’empêcher la démolition de cette maison unique, dessinée en 1969 par Serge Binotto. Rachetée par un galériste parisien, la Maison Ronde était en effet vouée à être démontée et transférée en Normandie. Depuis, grâce à l’intervention de l’association, elle est inscrite au titre des monuments historiques et les travaux de démolition ont pu être stoppés. 

Sur les pas de Jean Prouvé

Lorsque Serge Binotto construit cette maison, il est l’un des collaborateurs privilégiés de Jean Prouvé qu’il a assisté pendant dix-huit ans sur de nombreux projets. Et c’est donc tout naturellement que l’architecte d’origine ariégeoise met en pratique ses principes pour concevoir la maison de ses parents. Serge Binotto dira à propos de la Maison Ronde de Mirepoix qu’il « faut en chercher la genèse dans un mixte entre les maisons à panneaux et bloc central (maison AlBa 1953, maison des jours meilleurs de l’abbé Pierre 1956) et les recherches qui étaient en cours dans l’atelier pour la réalisation des stations-service Total ».

Une œuvre unique pour la connaissance du patrimoine du XXe siècle

La Maison Ronde prend ainsi la forme d’un cercle tronqué. « Ce qui en fait toute son originalité », souligne Barthélémy Dumons. « Bien que circulaire, elle présente un avant et un arrière. L’avant est d’un abord très ouvert, entièrement vitrée au moyen de deux murs-rideaux en verre. L’arrière est quant à lui constitué d’une succession de panneaux en métal émaillé blanc montant du sol au plafond. La maison est par ailleurs couverte d’un toit terrasse. Et selon les préceptes des ateliers Prouvé, elle est conçue avec un minimum d’éléments répétitifs : panneaux en métal émaillé pour les façades, panneaux bois multiplis pour le plafond, les cloisons et toute la menuiserie intérieure, sol unifié en ardoise, menuiseries extérieures identiques. »

Sauvegarder la Maison Ronde de façon pérenne

Mais malheureusement, l’atteinte au bâti par le démarrage des travaux de démolition en 2017 a profondément altéré l’édifice. Un premier travail de consolidation et de mise hors d’eau a été réalisé en août 2018 avec des financements de la DRAC. Mais il convient aujourd’hui de sauvegarder la Maison Ronde de façon pérenne. Le projet actuel de l’association est d’acquérir le bien pour pouvoir le restaurer et le faire connaître au plus grand nombre. Un partenariat avec l’École nationale d’architecture de Toulouse a été établi pour la formation des étudiants aux conceptions de Jean Prouvé. Ce partenariat devrait se développer avec d’autres écoles d’architecture et d’ingénieurs.

Plus récemment, l’architecte de renommée internationale Jacques Ferrier est devenu le président d’honneur de l’Association de sauvegarde et de valorisation de la Maison Ronde de Mirepoix. Un soutien précieux pour l’obtention de fonds destinés à la restauration de l’édifice. Car sans une intervention urgente, la maison est prochainement vouée à la ruine. Le coût global de l’opération (achat du bien, restauration et mise en valeur) est évalué à environ 500 000 euros.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Réalisé par : La Collab