Le nouveau Conservatoire de Montpellier livré au premier semestre 2021

4
Architecture /
Nouveau Conservatoire de Montpellier, Kansei TV
© Architecture-Studio.

Son ouverture était prévue pour la rentrée 2020. C’était sans compter la crise sanitaire que nous traversons. Le nouveau Conservatoire de Montpellier sera finalement livré au premier semestre 2021. Délocalisé sur le site de l’ancienne maternité Grasset, réhabilitée pour l’occasion et étendue par une construction moderne en verre, le CRR (Conservatoire à rayonnement régional) profitera désormais d’une surface de près de 10 000 m2. Cet espace permettra de développer de nouvelles activités (création d’un département théâtre – art dramatique) et d’accueillir de nouvelles disciplines : la musique ancienne, les musiques actuelles amplifiées, le jazz et la danse. Un déploiement qui devrait attirer davantage d’élèves. Contre 1 400 actuellement, le nouveau Conservatoire de Montpellier devrait en accueillir près de 2 200 dès la rentrée 2021. 

Un projet qui concilie patrimoine ancien et modernité

La conception de ce nouvel outil culturel d’envergure pour la ville a été confiée à l’agence parisienne Architecture-Studio, associée à ses confrères montpelliérains MDR Architectes. L’agence Base (Bien Aménager Son Environnement) a quant à elle été retenue au titre de paysagiste. Leur enjeu : concilier patrimoine ancien et bâtiment moderne. Construite de 1894 à 1902 par Henri Debens, architecte des hospices, l’ancienne maternité Grasset à l’abandon depuis 2003 sera rénovée à l’identique. Ce choix s’inscrit dans une volonté de réhabilitation urbaine et de ville durable. C’est donc bien la partie historique du bâtiment qui sera visible en façade du nouveau Conservatoire de Montpellier, le long de de la ligne 1 de tramway. 

Derrière, lui sera greffée une nouvelle construction en verre conçue comme « un village vertical ». Cette partie principale du conservatoire, équipée de multiples salles d’enseignement, d’auditoriums et de studios, sera ponctuée de patios et de terrasses ouvertes sur le square arboré au sud et le vaste parvis d’entrée au nord. L’ensemble met la transparence et le végétal au cœur du projet. 

Un bâtiment durable à énergie positive

La construction du nouveau Conservatoire de Montpellier doit à terme devenir un bâtiment à énergie positive (BEPOS). Dans un premier temps, pour son ouverture, des panneaux photovoltaïques seront installés et l’électricité produite sera auto-consommée par le bâtiment. Dans un second temps, l’ensemble des toitures seront recouvertes de panneaux photovoltaïques permettant de produire plus d’énergie que celle consommée. 

Le bâtiment a par ailleurs été labellisé Bâtiment Durable Occitanie (BDO) niveau Argent pour sa phase de conception. Une certification obtenue notamment pour l’aspect durable des matériaux utilisés (matériaux recyclés ou provenant de filières renouvelables, bétons bas carbone), la provenance locale et l’isolation thermique. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisé par : La Collab