Le Grand prix de l’urbanisme 2021 remporté par l’AUC

0
Actualité / Urbanisme /
Créé en 1989, le Grand prix de l’urbanisme distingue chaque année une personnalité reconnue par un jury international. Il valorise l’action des professionnels qui contribuent à faire avancer la discipline et à améliorer le cadre de vie des habitants de tous les territoires. Il a cette année été décerné au collectif l’AUC. © Andrea Montano.

Le Grand prix de l’urbanisme 2021 a été décerné cette année au collectif parisien l’AUC. Le jury récompense ainsi le travail de Caroline PoulinDjamel Klouche et François Decoster. Un parcours qui « révèle un art certain pour réinventer des territoires abîmés, imaginer des formes urbaines conciliant densité et cadre de vie, et proposer de nouveaux « communs » notamment en révélant le potentiel des rez-de-chaussée et des espaces publics ». Le jury a voulu saluer leurs réalisations qui « démontrent leur capacité à proposer de nouvelles formes d’habitat, relevant les défis sociaux et environnementaux de notre époque. L’équipe de l’AUC se distingue par une intelligence des situations, pour lesquelles ils proposent des solutions opérationnelles sur mesure, adaptables et créatives ». 

Emmanuelle Wargon, ministre chargée du logement, a quant à elle estimé que « leurs réalisations exemplaires, fondées sur la création de « communs » de qualité, sont la preuve que les solutions pour la ville et les territoires durables de demain sont déjà là. L’AUC mérite incontestablement le Grand prix de l’urbanisme 2021

L’Ab Urbe Condita

Architectes urbanistes, Caroline Poulin, Djamel Klouche et François Decoster, nés en 1966, ont fondé l’AUC en 1996. Alessandro Gess, architecte à l’agence depuis plus de dix ans, est devenu associé en 2021. C’était la plus jeune équipe mobilisée par la consultation du Grand Paris. Elle s’est fait remarquer par une proposition « 100 % métropolitain, 100 % délicat » pointilliste et multiple.

L’AUC a depuis à son actif un grand nombre de projets urbains. Fives Cail à Lille où les urbanistes reconvertissent une friche industrielle avec un programme ouvert dont une halle gourmande. Chapelle International au nord de Paris. Un projet mixte qui rend aimable la ville dense où l’AUC développe son concept baptisé SoHo (Small office Home office) qui consiste à superposer lieux d’habitations et lieux d’activités. La régénération du quartier Lyon-Part Dieu vise quant à lui à conférer de l’urbanité à un projet sur dalle des années 70 en le tissant avec la ville. 

L’AUC constitue un vivier ayant permis de former des jeunes professionnels qui volent aujourd’hui de leurs propres ailes. En parallèle, Djamel Klouche et François Decoster enseignent respectivement à l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles et à la School of Design and Environment de l’Université nationale de Singapour. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisé par : La Collab