Le Cnes accueillera-t-il à Toulouse le Pavillon France de l’Exposition universelle ?

0
Actualité / Architecture /
Le Pavillon France de l'Exposition universelle Dubai 2020, Kansei TV
© Farel Bisotto / France Dubaï 2020.

Le Pavillon France de l’Exposition universelle de Dubaï aura-t-il une seconde vie ? On en parle. Et c’est à Toulouse qu’il devrait déménager. Le Cnes (Centre national d’études spatiales) a en effet annoncé son intention d’acheter ce bijou technologique d’une surface utile de 5 000 m2 pour équiper son campus toulousain. Du haut de ses vingt mètres, le Pavillon France deviendrait « un élément central du campus, une sorte d’agora ». Cette acquisition de prestige répondrait ainsi au vaste programme de modernisation engagé par le Cnes sur son site toulousain depuis déjà plusieurs années. Étalé sur plusieurs décennies, ce plan global prévoit des rénovations, des constructions (à l’image du bâtiment Pierre-Auger signé par le Groupe Kardham en 2016) mais aussi des démolitions. L’arrivée de l’ex-Pavillon France serait entre autres l’occasion de détruire des bâtiments énergivores, ou trop coûteux ou complexes à rénover. 

Un bâtiment écoresponsable entièrement démontable

Pour l’heure, le Pavillon France de l’Exposition universelle Dubaï 2020 (reportée d’un an en raison de la crise sanitaire) accueille ses premiers visiteurs depuis le 1er octobre. Avec pour thème Lumière, Lumières, le bâtiment imaginé par les architectes Jean-Luc Perez et Bernard Mauplot (Atelier du Prado Architectes) etJacob Celnikier et Pascal Grabli (Celnikier & Grabli Architectes) se veut un exemple de respect des principes de l’architecture bioclimatique. Constitué de matériaux durables et de 2 700 m² de tuiles photovoltaïques colorées intégrées à sa façade, le Pavillon France sera quasi-autonome en énergie pendant les six mois de l’Exposition universelle. Autre particularité : sa capacité à être démonté et réutilisé.

Acheminé par cargo dans des conteneurs, il pourrait ainsi être renvoyé en France et reconstruit à Toulouse. Si le projet du Cnes se concrétise, des travaux sont prévus en amont sur le site. Notamment les fondations courant 2023 pour une mise en service du bâtiment remonté programmée fin 2024. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Réalisé par : La Collab