Arles : la Fondation Luma a ouvert ses portes

1
Actualité / Architecture /
A Arles, la Tour Luma dessinée par Frank Ghery, Kansei TV
À Arles, la Tour Luma signée par l’architecte star américano-canadien Frank Gehry, auteur de la Fondation Vuitton à Paris et du musée Guggenheim à Bilbao, abrite la Fondation Luma, pièce maîtresse du centre d’art implanté sur les onze hectares du Parc des Ateliers. Un projet culturel monumental de la mécène et milliardaire suisse Maja Hoffmann. © Adrian Deweerdt. 

Abritée dans la spectaculaire tour imaginée par Frank Gehry, la Fondation Luma a ouvert ses portes au public le 26 juin à Arles. Nouveau signal fort de la ville, la silhouette escarpée et scintillante de la Tour Luma domine désormais un centre d’art implanté sur les onze hectares du Parc des Ateliers. Initié en 2008 par la mécène suisse Maja Hoffmann, cohéritière des laboratoires Hoffmann-Laroche, ce campus créatif dédié à l’art, la culture et au design est un projet muséal pharaonique. Quatre ans de gestation et sept ans de chantier ont été nécessaires pour la construction de cette tour-miroir, impressionnant bloc de métal, de béton et de verre au volume tourmenté. 

Culminant à cinquante-six mètres de hauteur et offrant une surface de 15 000 m2, la tour de la Fondation Luma n’est pas seulement surprenante par sa forme. Elle l’est aussi par ses innovations. Pour l’aménagement intérieur de l’édifice, l’Atelier Luma a réalisé 30 000 tuiles à base d’algues de vingt couleurs différentes. De la fibre de tournesol a également été utilisée pour la création de panneaux acoustiques. Et le sel pour des panneaux muraux cristallisés et, associé au béton, comme revêtement sur les plafonds et les couloirs. 

Une friche industrielle entièrement réhabilitée

La Tour Luma n’est pas le seul espace culturel du projet de Maya Hoffmann. Le campus comprend également six bâtiments industriels historiques appartenant auparavant à la SNCF. La Grande Halle, ancienne chaudronnerie, a été réhabilitée en 2007 par l’agence Moatti & Rivière à l’initiative de la région PACA. Sa nef centrale monumentale accueille depuis déjà plusieurs années des expositions et des manifestations culturelles selon la programmation de Luma Arles. Cinq autres bâtiments ont progressivement été rénovés par l’architecte allemande, installée à New York, Annabelle Selldorf. Les Forges, La Cour des Forges, La Mécanique Générale, La Formation et Le Médico-Social sont aujourd’hui transformés en espaces modulaires d’expositions et en résidences d’artistes. 

Le projet paysager de la Fondation Luma

© Rémi Benali.

Les jardins et le parc qui les entourent sont l’œuvre de l’architecte de paysages Bas Smets. Son projet vise à inscrire les bâtiments dans un parc public offrant des haltes, de l’ombre, un cheminement d’un espace à l’autre et une nature retrouvée. Inspiré par la Camargue, les Alpilles et La Crau toutes proches, 140 espèces du bassin méditerranéen ont été choisies pour que la nature retrouve toute sa place sur ce site rendu stérile. Ce jardin retrouvé a été conçu pour se réguler avec le minimum d’intervention humaine. 

Le Parc des Ateliers est en accès libre de 7 h à 20 h 30. La Tour Luma et les espaces d’exposition sont ouverts tous les jours de 10 h à 19 h 30. 

Fondation Luma, Parc des Ateliers

33, avenue Victor Hugo, Arles

Billet d’accès gratuit à la Tour Luma et aux expositions sur réservation.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisé par : La Collab